Aller au contenu

La luxation sterno-claviculaire correspond à une blessure dans laquelle l’attache entre la clavicule et le sternum est rompue, le plus souvent suite à un choc. Cette luxation est une blessure plutôt rare, bien moins fréquente que la luxation acromio-claviculaire, à l’autre extrémité de la clavicule. Cependant, elle n’est pas exceptionnelle non plus, couvrant près de 3 % des blessures dénombrées à l’épaule. Vous venez de vous blesser et soupçonnez une luxation sterno-claviculaire ? On vous aide à faire le point avant votre prochaine visite médicale : 

 

Deux types de luxation sterno-claviculaire à distinguer : l’antérieure et la postérieure.

 

Plus fréquente que l’autre, la luxation sterno-claviculaire antérieure entraîne le déplacement de la clavicule vers l’avant du sternum.

Dans la luxation sterno-claviculaire postérieure, c’est l’inverse. Cette dernière est considérée plus grave, car la clavicule peut exercer une pression inquiétante sur les structures vitales situées dans la poitrine. 

 

Les symptômes d’une luxation sterno-claviculaire

 

La luxation sterno-claviculaire entraîne d’abord des douleurs importantes de l’épaule à la poitrine, qui peuvent se faire intenses lors du mouvement. Le mal est ressenti comme des plus forts à la base du cou. En général, cela suffit à motiver une prise en charge rapide.

 En outre, on peut discerner à l’œil nu le déplacement anormal de la clavicule, qui peut se trouver significativement plus haute ou plus basse que sur le côté sain. Enfin, le tout est accompagné d’ecchymoses, d’un gonflement et de craquements lors du mouvement. 

 

Diagnostic différentiel : les pathologies avec lesquelles ne pas confondre la luxation sterno-claviculaire

 

La fracture de la clavicule

 

Avec une fracture de la clavicule, lever le bras devient impossible, ce qui n’est pas le cas avec luxation sterno-claviculaire, même si le mouvement intensifie la douleur.

 

La luxation acromio-claviculaire

 

Dans ce type de luxation, la clavicule se décroche de son attache sur l’acromion (et sur le reste de l’omoplate). Plutôt qu’une douleur ressentie à la base du cou, cette luxation entraîne un mal situé sur le sommet de l’épaule. On peut parfois observer une bosse dessinée à l’endroit où la clavicule rencontre normalement l’omoplate (signe de la touche de piano).

 

Les causes fréquentes d’une luxation sterno-claviculaire en milieu sportif

 

La luxation sterno-claviculaire survient souvent à la suite d‘un impact direct sur l’épaule ou d’une chute sur une main tendue, ce qui force l’épaule à se déplacer vers l’arrière. Cela peut se produire dans divers sports, en particulier ceux impliquant des contacts physiques ou des chutes, comme le rugby. La lutte et le judo, des sports de duel dans lesquels les sportifs tombent fréquemment et violemment, sont aussi à risques.

  

Les traitements indiqués pour soigner une luxation sterno-claviculaire

 

La chirurgie est rare pour soigner une luxation sterno-claviculaire : elle ne s’impose que dans les cas graves et échouant à être traités autrement. En général, le médecin tente de remettre manuellement la clavicule dans son axe. Cette réduction du déplacement doit être accompagnée d’une immobilisation temporaire, mais totale du membre. Le retour au sport ne pourra être que progressif, après quelques mois de convalescence.