Aller au contenu

La cruralgie, inflammation nerveuse assez méconnue, peut induire une douleur intense du bas du dos jusqu’au pied, en passant toujours par l’avant de la cuisse. Elle peut détériorer la mobilité des membres inférieurs et de plusieurs façons le bien-être au quotidien. En outre, elle peut autant concerner des personnes très sédentaires que très sportives, sachant que ses causes probables ne sont toutefois pas exactement les mêmes suivant le profil. Découvrons ensemble qu’est-ce qu’une cruralgie et comment la traiter. 

 

La cruralgie : une douleur nerveuse ressentie à l’avant de la cuisse

 

En tant que douleur d’origine nerveuse, la cruralgie est causée par la compression ou l’irritation du nerf crural (aussi connu sous le nom de nerf fémoral). Ce nerf passe sur l’avant de la cuisse, démarrant dans le bas du dos pour s’étendre jusqu’au pied. C’est son inflammation qui induit des sensations caractéristiques de la névralgie, entre douleur, picotements et engourdissements. Les personnes qui souffrent de cruralgie peuvent ainsi avoir du mal à marcher, en tous cas pendant les phases aiguës.

 

Les principales causes de la cruralgie

 

La cruralgie est souvent causée par des problèmes au niveau du bas du dos et des vertèbres lombaires, là où le nerf crural commence. Elle peut s’expliquer par une hernie discale, par de l’arthrose ou par un problème important de posture. Mais parfois, en particulier chez les sportifs, elle peut aussi résulter d’une blessure directe à la cuisse ou au dos (contusions, chocs…).

 

La sciatique, pathologie à ne pas confondre la cruralgie

 

C’est effectivement avec l’inflammation du nerf sciatique que la cruralgie est la plus souvent confondue. Il faut dire que les douleurs se ressemblent, mais elles ne sont pas pour autant ressenties au même endroit… Effectivement, en cas d’inflammation du nerf sciatique (ou névralgie sciatique), la douleur est ressentie d’abord dans le bas du dos. Mais si elle irradie le long de la jambe, c’est toujours derrière la cuisse qu’elle passe ! Si la douleur est plutôt ressentie sur l’avant de cette dernière, c’est qu’on a affaire à une cruralgie.

 

Les traitements généralement appliqués pour soigner une cruralgie

 

Une fois le diagnostic posé par un professionnel de santé, deux types de traitements sont généralement prescrits :

 

Le traitement des symptômes, pour un soulagement immédiat.  

 

La cruralgie pouvant se manifester de façon handicapante et très douloureuse, le médecin prescrit généralement la prise d’anti-inflammatoires, voire de décontractants musculaires, afin d’obtenir un soulagement immédiat des symptômes. Dans les cas de cruralgie sévères, des infiltrations de corticoïdes peuvent aussi être réalisées par un rhumatologue.

 

La prise en charge d’une cruralgie sur le long cours. 

 

À plus long cours, le traitement d’une cruralgie doit permettre d’en guérir, ou du moins d’en diminuer les causes d’apparition. Et à cette fin, la recherche des facteurs à l’origine de la cruralgie est le plus important : elle détermine le reste de la prise en charge. Si la cruralgie est due à une hernie discale, il faudra passer par une opération de chirurgie. Si par contre, la cruralgie est plutôt liée à des défauts de posture, le kinésithérapeute est le premier soignant compétent pour intervenir.