Aller au contenu

Pour bien des athlètes, les fêtes de fin d’année sont la période durant laquelle le risque est le plus grand de mettre à mal sa discipline d’entraînement. Déséquilibres alimentaires, excès d’alcool, décalage des heures de sommeil ou encore arrêt de l’entraînement sont autant de choses fréquentes. Mais comment minimiser leur impact à moyen terme et vite retrouver la forme ? Découvrez comment reprendre le sport après les fêtes

 

Évaluation de sa condition physique et des prochains objectifs à atteindre

 

Le retour à l’entrainement après les fêtes : la bonne occasion de retester ces capacités physiques.

 

Après les fêtes, la condition physique a pu être altérée. Il est donc essentiel de la mesurer pour refixer des objectifs cohérents à atteindre pour les semaines à venir. Pour cela, l’athlète peut s’en remettre aux indices couramment utilisés en préparation physique :

La pesée corporelle

Rapportée à la taille, elle permet de connaître son IMC. Une augmentation rapide au retour des fêtes laisse sûrement entendre qu’on a pris de la masse grasse, ce qui peut induire des problèmes de performances dans bon nombre de sports. Se peser aidera donc à adapter tant son régime alimentaire que les exercices à favoriser pour retrouver son poids de forme. 

La VO2 Max

Typiquement testée en courant, elle permet de rendre compte de l’endurance d’un athlète, dans le cadre d’un exercice prolongé à forte intensité cardiorespiratoire. Importante dans de nombreux sports, la VO2 Max peut se perdre assez vite si le rythme d’entraînement est diminué.

Les 1RM

Mesurées sur des exercices de force polyarticulaire, les répétitions à charge maximale permettent de connaître la force d’une personne, indépendamment de son poids. La force est une capacité plus durable que la capacité cardio-vasculaire, mais les lendemains de fêtes peuvent tout de même être le bon moment de la retester si elle n’a pas été faite depuis longtemps. 

 

En plus de cela, un bilan musculaire et de mobilité peut aussi être réalisé, éventuellement avec l’appui d’un kinésithérapeute du sport. Comme on sait que les périodes de reprises sont toujours bien plus propices à la blessure, veiller au travail de mobilité et à la souplesse musculaire est important à cette période. 

 

Refixer des objectifs cohérents et mettre l’accent sur la préparation physique pour retrouver vite la forme

 

En conséquence des données récupérées, on peut refixer une nouvelle programmation faite d’objectifs atteignables, devant permettre de retrouver une bonne condition physique. Pour aller rapidement et contrebalancer les excès de la fin d’année, l’accent peut être mis, à cette période, davantage sur la préparation physique que sur les entraînements purement sportifs. 

 

 

Recadrage de son sommeil et de son rythme de vie

 

Pour beaucoup, les fêtes sont aussi une période durant laquelle le rythme du sommeil peut être altéré. On se couche tard quelques soirs d’affilée, et cela peut suffire à produire des perturbations durables. Avec la reprise des entraînements et du travail, on peut donc vite se retrouver en dette de sommeil au lendemain des fêtes. Et pourtant, la qualité et la quantité de leur sommeil sont très importantes pour les sportifs.

Pour reprendre la main sur son sommeil, il n’est rien de mieux que de mettre en place de nouvelles routines ou reprendre celles pratiquées avant la trêve hivernale, à suivre les soirs et matin. Ces routines peuvent être écrites sur un carnet : par exemple, le soir, il faudra s’imposer de ne pas dépasser certaines heures pour manger, se doucher et éteindre les écrans, autant d’actions susceptibles de gêner l’endormissement si décidées trop tard. Quant à la matinée, prévoir de nouvelles recettes saines et savoureuses de petits déjeuners peut aider à se réveiller tôt et de bonne humeur, pour retrouver plus vite le rythme !